mercredi 5 mars 2014

Dans un musée vous pouvez...

Rénové et agrandi de 2010 à 2013 par l'atelier d'architecture Jean-Paul Philippon (celui là même qui avait relooké La Piscine à Roubaix, pour les grands voyageurs du sud au nord!), le musée de VALENCE est installé sur les vestiges d'un odéon antique et dans l'ancien palais épiscopal dominant le Rhône.
Un musée c'est tout cela - pour le moins on le souhaiterai ailleurs - et particulièrement ici où l'accueil est  chaleureux (est-ce un "effet" d'ouverture?) et l'accrochage des œuvres, mais aussi l'architecture et la rénovation, invitent à un voyage dans le temps, dans un dialogue permanent entre les collections d'art du XV ème et les dépôts de l'état (ou les achats du musée) pour les œuvres contemporaines. 

Détail d'une sculpture d’Étienne Martin Alléluia 1983) et des  peintures anciennes
Étienne Martin Alléluia 1983
La présentation des vestiges de mosaïques de la cité romaine, Valentia, me fait penser à quelque œuvre de peinture gestuelle ou plus surement abstraite ou collage, mais je m'égare dans des "rapprochements" (voir article suivant) à la limite d'une interprétation hasardeuse!(faire abstraction de la matière mosaïque et de son dessin et à voir avec du recul).

Sous le titre de "Voyage sans boussole" * des œuvres contemporaines ayant trait au paysage, à la marche et à l'architecture,  jalonnent le parcours de la visite. Les artistes sont nombreux  (impossible de les citer tous ici): Joseph Sima, Hamish Fulton, Julien Discrit, Bouchra Khalili, Sophie Calle , Pierre Alechinsky, Joan Mitchell, Étienne Martin....
Pierre Alechinsky : Canada Lac Goéland 1

Joan Mitchell : La Grande

Simon Hantaï : Tabula
La visite se termine par une "possible" contemplation (par jour de beau temps!) à partir du belvédère, extension bien pensée par l'atelier d'architecture, du panorama à 360° sur la vallée du Rhône , le Vercors et les Monts d'Ardèche.
Bref un coup de chapeau à cet atelier d'architecture et à l'équipe du Musée et à son conservateur; mais aussi à la ville de Valence qui a compris que la sauvegarde de son patrimoine et sa mise en valeur, la Culture de maniérè plus générale sont sources  de "bien être" pour les uns et pour les autres.

* Extrait de la notice qui accompagne le parcours : "Voyage sans boussole: Comme l'écrit remarquablement Jean Dubuffet à propos de sa peinture (celle d'Henri Michaux) : "Ce sont des paysages de cervelles. Ils visent à restituer le monde immatériel qui habite l'esprit de l'homme : tumultueux désordre d'images, d'évanouissements d'images qui se chevauchent et s'entremêlent, débris de souvenirs et de nos spectacles mélangés à des faits purement cérébraux et internes, viscéraux peut-être"

3 commentaires:

  1. Tu invites au détour, à la pause en cours de route et surtout tu donnes envie d'aller voir les oeuvres de ce musée de Valence ! Il y a de beaux rapprochements entre peinture ancienne et sculpture moderne, à ce qu'il semble.... !

    Toujours un arpenteur , un(e) Pierre qui roule.... ( je sais que tu comprendras le jeu de mots) et qui nous fait partager ses découvertes. Une fois, sur la route de Grenoble, je mettrai mon clignotant à hauteur de Valence....

    RépondreSupprimer
  2. Presque parisienne mais toujours valentinoise, je suis allée le visiter en août. J'en avais le souvenir de mes visites d'enfant, avec les parquets qui grinçaient. J'ai beaucoup aimé la rénovation, la présentation des oeuvres, et le magnifique belvédère

    http://henriettel.canalblog.com/archives/de_l_art/index.html

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour votre commentaire . Mon blog n'a d'égal que le votre et la visite "en images" que vous proposez à travers les collections anciennes qui sont elles aussi bien misent en valeur. Nous sommes loin du parquet qui grince! mais quelle invitation pour toutes les générations à venir et plus près de nous dans ces deux journées du Patrimoine.

    RépondreSupprimer