lundi 22 décembre 2014

Niki, Tinguely et moi pour une belle année 2015

Niki de Saint Phalle n'a pas besoin de la maigre publicité que peut apporter cet article à la très belle exposition que lui consacre le Grand Palais. Mais pour avoir eu le bonheur de visiter le magnifique Jardins des tarots à Garavicchio en Italie, j'ai  envie de vous offrir une image de cette étonnante réalisation pleine de gaité , de couleurs quand bien même (comme dans toute l’œuvre de cette artiste) la mort, couplée à la liesse, n'est pas loin.

Fontaine monumentale du Jardin de Tarots à Garavicchio (Italie) 
 Je suis un peu chagriné que dans cet hommage que l'on rend à la "femme artiste" et son œuvre remplie de nanas, le nom de Jean Tinguely ne soit pas plus cité comme compagnon de route de ses débuts jusqu'à la mort de celui-ci en aout 1991 et associé à de nombreuses réalisations communes.
Sur un "socle"é de Tinguely , une nanas de Niki dans le jardin des tarots de Garavicchio.

En conclusion vous offrir ce texte comme gage d'une très belle et bonne année 2015 : une invite à la création "en mouvement", une vie en mouvement :
Tout bouge, il n'y a pas d'immobilité. Ne vous laissez pas terroriser par des notions périmées. Laissez tomber les minutes, les secondes et les heures. Arrêter de résister à la transformation. SOYEZ DANS LE TEMPS, SOYEZ STABLE, SOYEZ STABLE AVEC LE MOUVEMENT. Pour une stabilité dans le PRÉSENT. Résistez à la faiblesse apeurée de stopper le mouvement, de pétrifier les instants et de tuer le vivant. Arrêtez vous de toujours réaffirmer des "valeurs" qui s'écroulent quand même. Soyez libre, vivez et arrêtez vous de "peindre" le temps. Laissez tomber la construction des cathédrales et pyramides qui s'écroulent quand même comme des tartes. Respirez profondément. Vivez à présent, vivez dans et sur le temps, pour une réalité belle et totale.
Düsseldorf, mars 1959.
Jean Tinguely.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire