samedi 13 septembre 2014

100 papiers, plus ou moins.

Le CINÉMA, repaire artistique, situé à Roquevaire et sur lequel j'avais "blogué" lors de son inauguration en octobre 2012 (voir l'article publié le 22/10/2012 sous le titre Du Cinéma à Roquevaire à 200 rd 10) accueille depuis hier et jusqu'au 11 octobre les travaux "sur et dans" le papier (d'où le titre!) de Ninon Anger,Nicole Arsenian,Isabelle Guigues-Nathan, Odile Xaxa et votre serviteur.
Vernissage brillant et en toute objectivité, à la hauteur des œuvres présentés. 

L'entrée de la Galerie Le soir!

de gauche à droite : Pierre vallauri (Souvenirs Japon) et les encres de Nicole Arsenian.

Ninon Anger

Isabelle Guigues-Nathan.

Odile Xaxa
Ce groupe s'est formé par affinités électives autour d'un même support (comme en d'autres temps des artistes-devenus célèbres-prenaient le support mais aussi la surface comme éléments de réflexion, puis de travail!) . 
J'avoue aussi que j'avais envie de prolonger la belle série d'expositions initiée par GUDGI en 2013 à Aix en Provence,sous le titre (prometteur et ce fut le cas ) de PAPer'Art Project (labellisé par Marseille Provence, capitale de la culture). Je n'avais pas non plus envie d'exposer tout seul. La peur du vide, pourtant bien à la mode dans d'autres lieux muséaux!
 Ayant une fois de plus changer de registre, passant du bronze ou de la terre, au haut relief de papier (est-ce bien le terme technique?) j'avais envie de partager ce bel espace. L'amitié a beaucoup joué aussi.
De plus Sylvie et Corinne qui dirigent cette galerie (associative) étaient tout à fait d'accord pour offrir aux  visiteurs qu'elles espèrent nombreux, une approche diversifiée et originale du dessin avec quelques touches colorées de peinture toutefois. 
Elles assurent ainsi la "rentrée" qui avait était marquée en d'autres lieux marseillais, les 30 et 31 aout par le remarquable accrochage au Château de Servières sous le titre de Paréidolies.et depuis une petite semaine à la galerie Patrick Bartoli sous le titre (comme je les aime!) de Traits d'Union N #2.

Il faut donc aller voir de près ces travaux, (et bien mieux que par la simple lecture ci-dessus de ces  images "approximatives"), dans le droit fil (n'est-ce pas Odile?) de l'actualité (et de l'importance) du dessin et de la richesse de son support: le papier. 
 Quelle imagination et quelle beauté!
Vous trouverez également un excellent écho de cette exposition sur le lien suivant: http://imagesentete.blogspot.fr


Aucun commentaire:

Publier un commentaire