vendredi 7 avril 2017

Alighiero Boetti

Un artiste majeur, trop tôt disparu en 1994, et pour lequel la Galerie parisienne Tornabuoni Art m'a permis de revoir des pièces majeures de son œuvre, aperçue une première fois au Musée d'art moderne de Villeneuve d'Ascq fin 1996.
 Un extrait du dossier de presse:
La rétrospective de Boetti montre des œuvres de ses premiers dessins à l’encre de Chine, aux œuvres associées à l’Arte Povera, les Bollini (autocollants), Lavori Postali (œuvres postales), Aerei (avions) et Biro (stylo-bille), d’importantes œuvres sur papier et les célèbres broderies de l’artiste. L’aspect révolutionnaire de l’œuvre de Boetti est d’avoir remis en question le rôle de l’artiste et l’impact du hasard, les séquences, le langage, la répétition ainsi que la notion d’auteur lors de la création d‘une œuvre d’art. Retraçant toute sa carrière, l’exposition illustre l’ampleur de l’influence de Boetti et l’importance de son œuvre au sein du panorama artistique contemporain.
J'engage donc mes lecteurs à poursuivre la connaissance de cet artiste, de son travail  qui effectivement revêt  (ou devrait revêtir) une importance considérable au sein du panorama contemporain.
Une galerie spacieuse , aux dimensions muséales où il était possible de "voir les œuvres" en toutes quiétude, (gratuitement ce qui n'est pas négligeable), la plupart des "aficionados" étant au Louvre ("Voir Vermeer et... en parler dans les chaumières!"). Je sais, je fais des rapprochements qui me seront reprochés et il en faut bien pour tous les gouts.
Quelques images:

Tutto 1992/1994 Broderies sur tissus 254x588 cm

Mappa 1989/1994 Broderies sur tissus 254x588 cm
 D'autres images sont à voir sur le site de la galerie (remarquable).
A voir jusqu'au 8 avril 2017. A suivre l'actualité de cette galerie qui nous proposera  une série d'expositions sur l'art italien du XX ème siècle. (Elle avait été partenaire de l'exposition Lucio Fontana au Musée d'art Moderne, l'an dernier).


Aucun commentaire:

Publier un commentaire