jeudi 7 juin 2018

ORBES Musée Rodin et la danse


ORBES est le titre de la chorégraphie (ne serait-ce pas plutôt une succession "d'arrêts sur image" de 5 corps figées entre eux, comme pétrifiés, après avoir été modelés par les mains d'un sculpteur?) que JORDI GALI a conçu pour le parvis de l'hôtel de Biron .
Invité par ma fille Jeanne  à assister à cette création (qui sera reprise à Lyon du 15 au 18 juin 2018), et par chance, le beau temps qui accompagnait le spectacle, ce fut une excellente opportunité pour moi de revisiter le Musée Rodin et l'exposition temporaire Rodin et la danse, précisément.
Ci après, l'extrait du  dossier de presse situant par le texte et complétant mes images, la beauté et la grande émotion ressentie et partagée par les visiteurs nombreux en cette après midi du 3 juin 2018.

Corps, matière, temps, espace et relations sont les maîtres-mot de cette installation chorégraphique constituée de 120 structures de corps où les 5 interprètes sont à la fois matériaux et bâtisseurs.
Ces architectures éphémères sont établies d’après un protocole mathématique précis, basé sur le hasard et la symétrie, et sont le résultat d’efforts de traction et compression entre les corps, situations d’équilibre choral composées de déséquilibres individuels. L’abstraction des structures ainsi composées est transformée par l’espace public et ses changements constants. Dans ce contexte toujours renouvelé, les corps s’offrent au regard et déploient leur présence dans le temps, proposant d’ouvrir un espace propice à une multiplicité d’interprétations.







    
J'ajoute à la rédaction de cet article une excellente critique parue  peu après,sur ce lien :https://dansercanalhistorique.fr/?q=content/orbes-de-jordi-gali-au-musee-rodin 
qui permettra de mieux comprendre encore toute la force et l'intelligence de cette choégraphie "sculpturale" 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire