mercredi 30 mai 2012

C'est chouette!, c'est sur!, C'EST SUD!




Je savais peu de chose de cet événement aixois qui s'est déroulé le W.E. dernier dans sur les plus belles places de notre bonne ville d’Aix .Cati Delolme qui co dirige le groupe vocal " le chant du voisin" m'y avait inviter pour une  improvisation chantée /dansée avec le groupe Bernard Menaut  . Nous avions quelques deux jours avant, apprécié son intervention dans les salles d'ARTEUM musée d'art contemporain puis dans le parc où se déroule actuellement l'exposition "Le chez soi et l'ailleurs" (jusqu'en juillet). Là aussi, dans une dynamique corporelle à la fois délirante et parfaitement maitrisée, accompagnée par la voix donc (de Cati), de quelques bruitages, d'un saxophone le spectateur se trouve "embarqué " dans ce spectacle particulièrement adapté à l'espace urbain. La participation est active au delà de sa (joyeuse) perception visuelle.  Les photos attestent de cette "invite participative" et c'est un grand bonheur.
Ces "improvisations",  résultent en fait d'une longue pratique de ces interventions chorégraphiées orchestrées de manière à créer du lien avec l'espace et les passants qui l'occupent.
Dans le même temps sur des podiums (et sous un vélum abritant un piano des ardeurs caniculaires), de jeunes chanteurs lyriques, talentueux à se pâmer d'aise à leur écoute, distillaient des airs célèbres d'opéra et d'opérette (certains étant encore élèves au Conservatoire d'Aix-en-Provence). On  ne peux que féliciter Aix Art Action (serait ce les fameux trois A? Non bien sûr!) d'avoir inclus dans c'est SUD cet "Opéra dans la rue". On aurait souhaité le silence se fit à l'écoute de ces jeunes talents, un espèce de silence respectueux, difficile j'en conviens à obtenir dans une foule pareille jouxtant aussi les terrasses des cafés.
En quittant cette merveilleuse ambiance festive, je me suis rendu à l'invite de céramistes Vincent et Monique Buffile à la Tuilerie Bossy. qui occupaient pour leur part les anciens ateliers de fabrication (avec pour le spécialiste des maquettes archéologiques de restitution de ce type d'ouvrage,que je suis, deux fours de cuisson encore dans leur jus!). Une belle démonstration d'un savoir faire transmis par Léonie Buffile (sa maman) et magnifié par le travail expérimental (souvent) quotidien fait t de nombreux essais/erreurs. La reconnaissance est là désormais avec un carnet de commandes bien rempli, grâce à une collaboration avec le décorateur (reconnu) Pierre Frey). On ne peut que s'en réjouir. Bravo les artistes! 



Plats céramique de Vincent Buffile

1 commentaire:

  1. J'admire les céramiques !
    et tout autant ton commentaire

    RépondreSupprimer