lundi 12 novembre 2018

L'envol / Dernière à La Maison Rouge Paris.

Je reprends quelque peu mes publications sur ce blog.
Mes voyages de plus en plus fréquents sur Paris apportent un flot d'images tel que je me suis  laissé déborder.
Je tenais cependant à  faire part de mon dernier coup de cœur (et qui sera bien le dernier, hélas!) en ce lieu fabuleux qu'était la Maison Rouge tant d'un point de vue plastique que mémoriel.
Il s'agit de l'exposition intitulée "l'envol" 

De fait et en préambule l'interview d'Antoine de Galbert,son directeur: 


 Suivent quelques images....des œuvres que j'ai le plus appréciées. Choix limité, bien sûr!
Charles August Albert DELLSCHAU (1830-1923)
La retraite venue, , il crée 12 livres composés de collages d'écrits et de dessin d’aéronefs


Gustav Mesmer (1903-1994) vélo-hélicoptère 1978

Hans-Jörg Georgi 2013
 Georgi interroge comment survivre? Comment monter et toucher le ciel?"Mes œuvres, mes avions sont comme moi(....) je veux faire quelque chose de bien pour le monde. Je vous amène tous en voyage avec moi"

Jules-Etienne MAREY (1830-1904) Décomposition du vol d'un goéland 1887

Panamarenko (artiste belge né en 1940) Raff (le corbeau)

Pierre Joseph La sorcière
 C'est pour moi une photographie (montage , espérons le!) emblématique de cette exposition le sous titre étant "le rêve de voler" . Beaucoup d'artistes ont tenté cette expérience et ont inventé des "machines à leur portée pour réaliser ce rêve, une tentative impossible, ou risquée, comme Icare en son temps ...mythique.
Vladimir Tatline (1885- 1953)  Letatline  (contraction de son nom et du verbe letat , voler)
Un engin utopique censé permettre de s'élever dans les airs par la seule force des bras.

Pour conclure, une œuvre, qui ne figurait pas dans cette exposition (mais chacun pourrait faire" sa propre exposition et y ajouter toute comme moi , Léonard da Vinci entre autre!), de Vincent Mérelle qui sur le même format et dans une posture d'envol quasi identique se mélange à un vol de cigognes

Fabien Mérelle
Aperçu à Drawing now art fair 2018 - Galerie genevoise: Art Bärtschi & Cie. et Galerie parisienne :  Praz-Dellavade
Beaucoup d'humour et une qualité de trait(de caractère?) certaine.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire